Forum de la Comunautat Autonòm Revolumaire d'Auvernhà

L'acronyme CARA symbolise par ses racines latines le visage ou la cervelle. Ainsi la C.A.R.A incarne aussi bien les visages révolutionnaires tournés vers un avenir rempli d'espoir que la matière grise nécessaire à l'élaboration d'un monde nouveau !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arrestation d'Aurore MARTIN au Pays-Basque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orc

avatar

Nombre de messages : 877
Age : 29
Localisation : Auvernhà / Occitanìa !
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Arrestation d'Aurore MARTIN au Pays-Basque   Sam 08 Déc 2012, 16:28


En dépit de ses propres engagements de campagne, le nouveau président François Hollande a fait le choix, dès son arrivée au pouvoir, d’intensifier la politique de répression menée par la France contre les militants du Pays Basque. S’inscrivant dans le prolongement de plus de trente ans de dérobades et de trahisons, le gouvernement « socialiste »continue donc de criminaliser le militantisme basque au lieu de s’inscrire dans l’accompagnement du processus de paix actuellement en vigueur.

Militante pacifique, Aurore MARTIN n’est qu’une nouvelle victime de la raison d’Etat, son arrestation n’étant qu’un prétexte à Valls et ses sbires pour attiser les braises d’un conflit tout prêt à se rallumer. A l’heure de l’apaisement en Euskadi, « l’affaire Aurore MARTIN » n’est donc pas une faute politique mais bien un sombre calcul de politiciens qui préfèreraient assister à un embrasement armé du Pays Basque plutôt qu’à une victoire dans les urnes des mouvements autonomistes et indépendantistes. Mépriser le Pays Basque, sa population et ses institutions, arrêter des citoyens pacifiques, criminaliser le militantisme, provoquer un nouveau conflit… : plutôt les armes et l’agitation que la défaite dans les urnes, telle est la dangereuse stratégie des gouvernements français et espagnol.


Dans cette « République », sous ce gouvernement, nous sommes tous des citoyens en sursis dont la liberté semble conditionnée au bon vouloir de dirigeants aux ordres du capitalisme. Pour la « raison d’Etat » le Parti « Socialiste » fait taire une militante pacifique et participe à la remise en cause générale du droit d’opinion et de libre expression. Nous sommes tous des Aurore MARTIN et "quand il n’y aura plus personne pour protester"…

C’était il y a un peu plus d’un mois et il est encore plus nécessaire aujourd’hui d’interpeller les parlementaires de notre région sur cette injustice. Pour une certaine idée de la Liberté, pour ne pas qu’Aurore retombe dans l’oubli !

Voici un exemple de lettre-type rédigée par la C.A.R.A. et destinée à une parlementaire de la "majorité gouvernementale" :


"M. Jean....
9 avenue du....
63... CLERMONT-FERRAND


A Mme la députée ......
12 rue .....
63000 CLERMONT-FD

J’entends par ce courrier attirer votre attention sur la situation tragique vécue par l’une de nos concitoyennes, Mme Aurore MARTIN, arrêtée le jeudi 1er novembre par les forces de police françaises puis rapidement extradée vers l’Espagne sous couvert de l’exécution d’un mandat d’arrêt européen.

L’article 695-22 du Code de procédure pénal prévoit pourtant plusieurs conditions sous lesquelles un Etat peut ne pas donner suite à un mandat d’arrêt européen. Il peut ainsi être refusé « s’il est établi que le dit mandat d’arrêt a été émis dans le but de poursuivre ou de condamner une personne en raison de son sexe, de sa race, de sa religion, de son origine ethnique, de sa nationalité, de sa langue, de ses opinions politiques ou de son orientation sexuelle ». Il semble donc apparaître que pour le gouvernement socialiste, et pour la « majorité présidentielle » à laquelle vous êtes affiliée, l’acharnement mis en œuvre par l’Etat espagnol contre une militante politique française d’un parti légal, n’est pas considéré comme une discrimination politique.
De plus, selon la Ligue Française des Droits de l’Homme, les juridictions espagnoles qui viennent d’obtenir l’extradition de Mme Aurore MARTIN sont des juridictions d’exception, dénoncées par la Cour d’appel de Pau comme « ayant cautionné des actes de torture » et pour cette raison se sont vues refusées de précédentes demandes d’extradition.
Doit-on alors, selon-vous, s’inquiéter de voir l’Etat français participer à la répression d’une militante et avaliser dans le même temps les accusations de « terrorisme » quant aux faits de participations à des réunions publiques ?
Doit-on s’attendre, sous le nouveau gouvernement socialiste, à vivre une restriction de la liberté d’expression politique ?

En tant que parlementaire du groupe majoritaire à l’Assemblée Nationale, élu de la « majorité présidentielle » et représentante de la ..... circonscription du Puy-de-Dôme à laquelle je suis électoralement affilié, pouvez-vous répondre à mes différentes inquiétudes et interrogations et m’informer de vos différentes actions et prises de position sur les faits soulevés par ce courrier.

Veuillez agréer, Madame la députée, l’expression de mes salutations distinguées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavida-yucateca.blogspot.mx/
Regisseur
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Arrestation d'Aurore MARTIN au Pays-Basque   Dim 09 Déc 2012, 16:29

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20121207.OBS1867/pourquoi-la-france-a-livre-aurore-martin.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Arrestation d'Aurore MARTIN au Pays-Basque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade au pays Basque
» Normandie - Pays Basque.
» LANDES
» Mouclade basque
» Un article intéressant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la Comunautat Autonòm Revolumaire d'Auvernhà :: Forum ouvert de la Communauté :: Espace des débats :: Monde politique-
Sauter vers: